À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
CHÔMAGE
CHÔMAGE

Les allocations d’assurance chômage sont revalorisées depuis le 1er juillet

Publié le 14 juillet 2020
Par
L'allocation d’aide au retour à l'emploi (ARE) et sa partie fixe ont été revalorisées de 0,40 % au 1er juillet 2020. Trois millions de personnes indemnisées par l'Assurance chômage sont concernées par ce coup de pouce.

Le 30 juin dernier, le conseil d'administration de l'Unédic a décidé de revaloriser les allocations chômage de 0,40 %.

À noter Au 1er avril 2020, le second volet modifiant la réglementation de l'assurance-chômage devait entrer en vigueur. Le mode de calcul du salaire journalier de référence servant de base à celui de l'allocation y est redéfini. Il en résulte pour les personnes qui alterneraient périodes d'emploi et de chômage une diminution conséquente de leurs allocations.
Si, crise du Covid oblige, l’exécutif a décidé de reporter au 1er septembre la mise en œuvre de ce second volet, la CGT estime que les deux volets de cette « réforme » doivent être purement et simplement annulés, afin de ne pas aggraver la précarité des demandeurs d'emploi compte tenu du contexte économique et social.

C'est-à-dire qu'à partir du 1er juillet 2020 :

  • l'allocation minimale est passée à 29,38 € par jour, contre 29,26 € auparavant ;
  • la partie fixe de l'ARE est majorée à 12,05 € par jour indemnisé, contre 12,00 € – elle s'ajoute à la partie proportionnelle de l'allocation qui équivaut à 40,4 % de l'ancien salaire ;
  • l'allocation minimale ARE Formation est valorisée à 21,04 € par jour, contre 20,96 €.

Pour rappel, le montant de l'allocation d'aide au retour à l'emploi est calculé à partir du salaire journalier de référence (SJR).

Ce salaire journalier de référence prend en compte tous les salaires bruts perçus au cours des douze derniers mois, primes comprises, mais hors indemnités liées à la rupture du contrat de travail.

Pour calculer l'allocation journalière, Pôle emploi utilise deux formules et retient comme montant le résultat le plus élevé entre :

  • 40,4 % du salaire journalier de référence +  12,05 € ;
  • 57 % du salaire journalier de référence.

Si le résultat est inférieur à 29,38 € (allocation minimale), Pôle emploi retient l'allocation minimale comme montant à verser. Cependant, cette allocation ne peut pas dépasser 75 % du salaire journalier de référence.

Pôle emploi verse ensuite l'allocation une fois par mois. Pour ce faire, il multiplie l'allocation journalière par le nombre de jours du mois concerné. Le montant alloué varie donc selon les mois de 30 ou 31 jours, et de 28 ou 29 jours en février.

Cette revalorisation concerne 92 % des demandeurs d'emploi indemnisés par l'Assurance chômage au 1er juillet 2020, soit environ trois millions de personnes.