À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
SALAIRES ET AVANTAGES
SALAIRES ET AVANTAGES

Le salaire minimum des jeunes travailleurs

Publié le 16 janvier 2023
Par
Quel est le salaire minimum pour les mineurs, les apprentis et les salariés en contrat de professionnalisation ? NVO Droits fait le point après l'augmentation du Smic effective depuis le 1er janvier 2023.

Le Smic, salaire minimum légal en dessous duquel aucun salarié ne peut être payé, ne s'applique pas à certaines catégories de travailleurs, qui bénéficient toutefois d'un salaire minimum indexé sur le Smic : les mineurs, les apprentis et les jeunes en contrat de professionnalisation.

À la suite de l'augmentation du Smic de 1,8 % au 1er janvier 2023 (voir « Le Smic augmente mais pas le pouvoir d'achat »), le salaire minimum de ces jeunes travailleurs a été revalorisé dans les mêmes proportions.

 Travailleurs de moins de 18 ans (autres que les apprentis)

Le Smic applicable aux travailleurs de moins de 18 ans comporte un abattement fixé à :

  • 20 % avant 17 ans ;
  • 10 % entre 17 et 18 ans.

(Art. D. 3231-3 C. trav.)

Pour ces jeunes travailleurs, le Smic horaire pour 2023 est fixé à :

  • 9,02 € pour les moins de 17 ans ;
  • 10,14 € pour ceux ayant entre 17 et 18 ans.

Cet abattement est supprimé pour ceux qui justifient de six mois de pratique professionnelle dans leur branche d'activité. Ces jeunes perçoivent donc un Smic horaire « normal », fixé à 11,27 €.

Apprentis

Le salaire minimum des apprentis est fixé selon un pourcentage du Smic, croissant avec l'âge et l'année d'apprentissage.

Titulaires d'un contrat de professionnalisation

Les titulaires d'un contrat de professionnalisation ont droit à une rémunération minimale indexée sur le Smic. Cette rémunération varie selon l'âge et le niveau de formation. À compter de 26 ans, elle est fixée au Smic mensuel brut (au minimum), soit à 1 709,28 €.

La rémunération de base s'applique aux jeunes titulaires d'un diplôme professionnel inférieur au bac professionnel ou d'un diplôme non professionnel de niveau bac ou inférieur. Cette rémunération est majorée pour les jeunes titulaires d'un bac professionnel ou d'un diplôme professionnel égal ou supérieur, ainsi qu'aux diplômés de l'enseignement supérieur.

Suivez la NVO sur FacebookTwitterInstagram