À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
CORONAVIRUS
CORONAVIRUS

Jeunes, travailleurs précaires : quelles aides financières ?

Publié le 13 janvier 2021
Par
Les jeunes et les travailleurs précaires, fortement touchés par la crise, peuvent désormais percevoir une allocation versée par l'État. Sous quelles conditions ? NVODroits vous informe.

Ceux qui enchaînent contrats courts et périodes de chômage, sont indéniablement les plus touchés par la crise. Employés « en extra » dans l’hôtellerie, la restauration, l’événementiel, saisonniers, intérimaires… les travailleurs précaires sont dans l'impasse. En l'absence d'emplois disponibles et de droits acquis à l'assurance chômage, difficile de percevoir un revenu pour se nourrir et se loger. Même chose pour les nombreux jeunes, diplômés ou non, qui arrivent sur le marché du travail. Pour cette population en grande difficulté, des aides financières sont désormais prévues… à condition, toutefois, de remplir les conditions fixées.

900 euros par mois pour les travailleurs précaires

Les travailleurs inscrits à Pôle emploi dont le revenu n'atteint pas 900 euros par mois peuvent demander l'allocation d'une prime différentielle pour les mois de novembre 2020 à février 2021.

Conditions

→ Justifier d'une durée d'activité salariée au moins égale à 138 jours travaillés pour 2019 (attention, seuls sont pris en compte 5 jours travaillés au maximum par semaine civile) ;

→ avoir travaillé en CDD ou mission d'intérim pour 70 % au moins de la durée d'activité en 2019.

Bénéficiaires

→ Ceux qui perçoivent le RSA (revenu de solidarité active) au cours du mois considéré ;

→ ceux dont le montant journalier du revenu de remplacement est inférieur à 33 euros (allocation d'aide au retour à l'emploi, allocation de solidarité spécifique, allocation de sécurisation professionnelle, allocation de solidarité versée aux intermittents du spectacle, etc.) ;

→ demandeurs d'emploi non indemnisés.

À savoirLes bénéficiaires de l'aide à la reprise ou à la création d'entreprise (Arce) sont exclus du bénéfice de cette prime.

Montant

Le montant de l’aide vient combler la différence entre le salaire, l'allocation chômage ou le RSA et un revenu de 900 euros net mensuels. Il s'agit donc d'une prime différentielle mensuelle, dont le montant est obtenu en déduisant de 900 euros les éventuels revenus de remplacement du bénéficiaire, ainsi que 60 % des rémunérations brutes tirées d'éventuelles activités professionnelles au cours du mois considéré.

Pour les bénéficiaires du RSA, le montant mensuel de la prime est fixée à 335 euros (le montant du RSA pour une personne seule est de 564,78 euros).

Versement

La prime est versée mensuellement par Pôle emploi, à l'exception des primes dues au titre des mois de novembre et décembre 2020, dont le montant cumulé sera versé en une seule fois, à compter du 15 janvier 2021, pour sa totalité.

Une aide pour les ex-boursiers de l'enseignement supérieur

Les diplômés de l'enseignement supérieur pourront demander une aide financière exceptionnelle à compter du 18 janvier prochain.

Conditions

→ avoir moins de 30 ans ;

→ être inscrit comme demandeur d'emploi ;

→ avoir obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau Bac +2 ou supérieur en 2020 ou en 2021 ;

→ avoir bénéficié d'une bourse de l'enseignement supérieur au cours de la dernière année de préparation du diplôme ;

→ être immédiatement disponible pour occuper un emploi ;

→ ne pas avoir perçu de revenu de remplacement (allocations chômage essentiellement) au titre du mois au cours duquel est réalisée la demande.

À savoirCette aide n'est pas cumulable avec le RSA ou avec l'allocation versée dans le cadre de la garantie jeunes (droit ouvert, sous conditions de ressources, aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont ni étudiants, ni en formation et qui ne reçoivent pas de soutien financier de leurs parents (article L. 5131-6 du Code du travail).

Montant

Le montant mensuel de cette aide est fixé à 70 % du montant mensuel de la bourse perçue au cours de la dernière année d'étude, majoré de 100 euros par mois lorsque le demandeur n'est pas domicilié chez ses parents.

Versement

La demande doit être adressée à Pôle emploi et accompagnée de certaines pièces justificatives. L'aide sera versée mensuellement par Pôle emploi, au plus tard le 30 juin 2021. Elle est attribuée pour une durée maximum de quatre mois, à condition que le bénéficiaire ait renouvelé, pour chaque mois, son inscription sur la liste des demandeurs d'emploi.

 

Et aussi…

Aide pour les jeunes chômeurs en accompagnement intensif

Jusqu'au 31 décembre 2021, les personnes inscrites comme demandeurs d'emploi âgées de moins de 26 ans bénéficiant d'un accompagnement individuel intensif par Pôle emploi ou par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) peuvent demander une aide financière lorsque leur revenu est inférieur ou égal à 300 euros par mois.

Décret n° 2020-1788 du 30 décembre 2020 instituant une aide financière à titre exceptionnel à destination des jeunes bénéficiant d’un accompagnement individuel intensif par Pôle emploi ou par l’Association pour l'emploi des cadres

Allocation renforcée pour les jeunes en parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie (Pacea).

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans et confrontés à un risque d’exclusion professionnelle ont droit, sous conditions, à une allocation versée dans le cadre du « parcours d’accompagnement contractualisé vers l'emploi et l’autonomie ». Une demande d'aide peut être faite lorsque le jeune perçoit un revenu (emploi, stage, autre allocation) inférieur ou égal à 300 euros.

Décret n° 2020-1783 du 30 décembre 2020 relatif à l’allocation versée dans le cadre du parcours contractualisé d’accompagnement vers l'emploi et l’autonomie

Suivez la NVO sur FacebookTwitterInstagram