À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT

Jeunes

Période de professionnalisation

Les périodes de professionnalisation associent des enseignements généraux, professionnels et technologiques dispensés dans des organismes publics ou privés de formation et l'acquisition d'un savoir-faire par l'exercice en entreprise d'une ou plusieurs activités professionnelles en relation avec les qualifications recherchées.

Les périodes de professionnalisation ont pour objet de favoriser par les actions de formation le maintien dans l'emploi de salariés en contrat à durée indéterminée, de salariés bénéficiaires d'un contrat à durée déterminée d'insertion (CDDI) conclu avec un employeur relevant de structures d'insertion pour l'activité économique (IAE) et de salariés en contrat unique d'insertion. La période de professionnalisation doit contribuer au maintien dans l'emploi des salariés de plus de 45 ans et les motiver dans la définition de leur seconde partie de carrière.

Actions éligibles

Les actions de formation éligibles à une période de formation sont les formations qualifiantes, les actions permettant l'accès à un socle de connaissances et de compétences défini par décret, les actions permettant l'accès à la certification correspondant à des compétences transversales, inscrite à l'inventaire tenu par la commission nationale de la certification professionnelle.

La durée minimale de formation est de 70 heures sur 12 mois calendaires, quel que soit l'effectif de l'entreprise.

Statut du salarié

Les périodes de professionnalisation se déroulent, en principe, pendant le temps de travail et donnent lieu au maintien par l'employeur de la rémunération du salarié. Cependant, ces périodes peuvent se dérouler, en tout ou en partie, en dehors de son temps de travail : soit à l'initiative du salarié, dans le cadre de son compte personnel de formation, soit à l'initiative de l'employeur, après l'accord écrit du salarié, dans le cadre du plan de formation. La formation hors du temps de travail donne lieu au versement d'une allocation de formation égale à 50 % de sa rémunération nette de référence. Pendant la durée de ces formations, le salarié bénéficie de la protection en matière d'accidents du travail et des maladies professionnelles.